Découvrez les préconisations du livre blanc de l’UNCCAS sur l’autonomie

By 23 novembre 2021UNCCAS

Ce mercredi 17 novembre 2021, Luc Carvounas, a présenté le Livre Blanc de l’UNCCAS sur l’autonomie face à un parterre de journalistes. Sur fond d’abandon de la loi grand âge, et donc au détriment d’un vrai débat parlementaire que l’UNCCAS appelait de ses vœux sur cette question de société, le Livre blanc formule des préconisations fondées sur les pratiques de terrain des CCAS et CIAS.

C’est aux côtés de Véronique Besse, vice-présidente de l’UNCCAS en charge des séniors, et Isabelle Le Callennec, vice-présidente sur les questions de logement, que Luc Carvounas a présenté, ce mercredi 17 novembre Le Livre blanc sur l’autonomie. Une présentation faite de manière symbolique au moment de l’édition 2021 du Congrès des maires de France tandis qu’en écho, des conférences de presse locales étaient organisées dans le réseau des UDCCAS, elles aussi mobilisées.

Confrontés de longue date à des défis majeurs en termes de personnels, de maintien de la qualité du service rendu, d’animation territoriale, de prévention, les CCAS et les CIAS sont directement concernés par la question du grand âge sur leur territoire. Que ce soit en termes de lutte contre l’isolement, de gestion de services à domicile, de résidences autonomie ou d’EHPAD, la crise sanitaire l’a d’ailleurs largement souligné.

L’objectif de ce livre blanc est de faire entendre la voix des élus locaux et de leurs CCAS/CIAS et d’interpeller les pouvoirs publics dans un contexte marqué par :

  • l’abandon de la loi grand âge, au profit de mesures inscrites au PLFSS 2022, et donc au détriment d’un vrai débat parlementaire que l’UNCCAS appelait de ses vœux sur cette question de société.
  • des services d’aide à domicile publics oubliés des revalorisations salariales du Ségur de la santé
  • l’absence de réponse aux courriers officiels du président de l’UNCCAS adressés à la ministre Brigitte Bourguignon, puis aux ministres Amélie de Montchalin et Olivier Véran demandant la reconnaissance des personnels employés au sein des services d’aide à domicile des CCAS, soit 26 000 agents.
  • de nombreuses interpellations du réseau sur le sujet des difficultés rencontrées par ces mêmes services d’aide à domicile gérés par les CCAS, largement mobilisés pendant la crise sanitaire et pourtant non reconnus (cf. notamment les débats en Conseil national de l’UNCCAS en septembre dernier).

Les principaux points d’intentions du Livre Blanc Autonomie

- Le service public de proximité a répondu présent pendant la crise sanitaire, quelles que soient les configurations territoriales. Il s’agit aujourd’hui d’en tirer tous les enseignements en matière de veille, d’analyse des besoins, d’aller vers, de coordination, de mobilisation et donc de besoin légitime de reconnaissance des agents pleinement investis dans leur mission.

- Faire enfin de la lutte contre l’isolement et des démarches préventives une priorité.

- Sortir des logiques cloisonnées et binaires entre le domicile et l’établissement et soutenir le développement d’offres d’hébergement alternatives et parmi elles, les résidences autonomie, dont il s’agit de soutenir et d’accompagner la modernisation.

- Promouvoir une politique d’accompagnement du grand âge qui inclut les questions d’adaptation du logement, de mobilités, d’inclusion numérique, de lien social, d’aménagements urbains.

- Envisager le secteur de l’accompagnement des personnes âgées non pas sous le seul angle réducteur des coûts et de la charge financière qu’il représente, mais aussi comme une opportunité d’expérimentations, d’innovation et de progrès social.

- Prendre en compte l’augmentation de la précarité des publics âgés accompagnés par les CCAS, mais aussi des personnes handicapées vieillissantes et de leurs aidants.

Author UDCCAS69

More posts by UDCCAS69